"Japanes garde"Japanese garden" s"JAdddd

"E29A" /belles endormies

"E31B" /belles endormies

"La pluie"

"L.A I"

"Traversée I"

"Traversée II"

"L.A I"

"Traversée III" & belles endormies

belles endormies

"E27B" /belles endormies

"E32A" /belles endormies

"Nocturne IV"

"Plus au nord"

"Conversation secrète"

"Conversation secrète"

 

 

 



 

REGIS RIZZO

------------------------
Au delà des villes
------------------------

 

Régis Rizzo travaille toujours dans le mouvement : soit il s'agit d'objets immobiles saisis par la cinétique du regard, tendre ou affolé, qui approche, cerne et les contourne, soit nous entrons dans une image où le sujet de la représentation est lui-même mobile. Dans les deux cas le travail du peintre va démontrer par le parcours des outils la mobilité de la perception, jusqu'à inscrire la peinture/image dans sa dimension de devenir mouvant. Effets de disparition, de tramage par la couleur, d'effacement, de déplacement. La peinture se montre à la fois cinématique, photographique, vidéographique, et plastique comme l'oeil.

La matière est griffée, contrariée par raclage, mais surtout fluidement étendue en apparitions caressées, cadencées. Le sujet iconique du tableau est toujours identifiable, mais mis à distance et modifié dans un apparaître qui traverse des médiums contemporains multiples. Réflexion politique sur l'essence de l'image aujourd'hui, et jouissance de donner à naître ce qui surgit comme allusif, fugitif, incitateur.

(catalogue "Régis Rizzo"- extrait texte de Tristan Soler)

 

 

 

 

 


allaas2

en arrêter le temps et déchirer l’espace, il y a toujours

e sujet n’est plus la photographietraet tièrecontrepointmouvement contre mouvemenessac co


 

 









  


Cette e-mail vous est envoyé suite à votre abonnement au site www.lasgalerie.com
si vous souhaitez vous désabonner cliquez ici , si vous ne voyez pas cliquez ici