Nomad's Land
Juin 2007


 

Nomad's Land

Les peintures à l'huiles, de Régis Rizzo appréhendent leur sujet à la manière du photographe ou du metteur en scène de cinéma : cadrages et plans jouant sur des plongées, contreplongées, zoom, Luminosité et contrastes donnant l'impression d'une image surexposée ou sous exposée, l'aspect tremblé de la surface de la toile comparable à l'instantanéité et l'immédiateté du cliché.


Certaines toiles puisant d'ailleurs leurs sujet directement du cinéma ou de séries télés us et télénovelas : the Bad girl (2006) TV Drama (2006) ou Pasolini (2005). D'autres toiles comme Babylone by bus (2006) Leaving Kolding (2006) représentent un paysage urbain réduit à ses composantes génériques que sont immeubles, rues, voitures, bus et toujours une présence humaine circonscrite à un ou deux personnages.


Philippe Fabian intervient très longuement sur des images photographiques qui fixent des éléments d'architecture. Ceux-ci rythment et animent généralement le paysage urbain. Il s'agit en particulier de lieux de passage, de transit, qui assurent le lien et la vie sociale dans la ville et sa périphérie.


Par un traitement informatique opérant sur différents plans, Philippe Fabian met en dialogue plusieurs visuels qui vont donner naissance à une architecture recomposée et imaginaire et qui semble cependant parfaitement réelle et exister. Son triptyque Photo roman 35 (2006) donne un parfait exemple de ce processus.